AccueilLe tournoiStatistiquesNos dossiersGaleries photosPodcastForumBlogs  
Mondial 2006 Nos dossiers
Les analyses
Le Brésil ou comment passer de l'ordinaire à l'extraordinaire (12/06/2006)
Le Brésil se retrouve en Coupe du monde pour un 18e participation! C'est un record mais cela fait partie de l'ordinaire.
Carlos Alberto Parreira veut gagner un nouveau trophée mais cela aussi fait partie de son "ordinaire". Il fête son premier titre de champion du monde en 70 dans un rôle de préparateur physique avec la génération Pelé. Il remporte également, en tant qu'entraîneur, le 4e titre brésilien en 1994 avec les Bebeto, Romario et autre Dunga.
A l'époque le jeu brésilien était jugé trop défensif et peu spectaculaire. Mais le temps passe...

A la tête de la Seleçao depuis l'après Mondial 2002 (avec un 5e titre sous Scolari), l'équipe reste sur une finale gagnée en Copa America (contre l'Argentine aux tirs aux buts) et une victoire en 2005 en Coupe des Confédérations (4-1 contre les Argentins).
Rien que de l'ordinaire en somme... Jouer une finale et gagner!

Si Parreira réussi son paris, il deviendra le 2e entraîneur à gagner deux fois le trophée après l'Italien Vittorio Pozzo en 34 et 38. On passe à l'extraordinaire !

Et que dire du jeu et du talent étalé sur la pelouse ?
Les Ballons d'Or aiment les grands rendez-vous! Ronaldo et Adriano pour aligner la mire. Ronaldinho et Kaka pour animer l'ensemble et un gardien qui reste sur une saison moyenne mais qui possède 1,95m à dépasser.
Reste encore à trouver une petite place pour les Cicinho, Fred, Robinho et Juninho... Qui fait mieux ?

Cette équipe a déjà des ailes mais il reste quelques interrogations concernant ses flancs.
Les latéraux seront t-ils à niveau ? Le pays aime polémiquer et c'est sans doute une façon d'éviter de se complaire dans un état de confiance qui pourrait s'avérer fatal si la machine ne tourne pas à plein rendement.
D'autres Galactiques connaissent la musique...

Car en ouverture, les Croates attendent de pied ferme le début de la compétition. Invaincu lors des qualifs, ils se souviennent d'une demi-finale en France pour leur première participation. Et depuis, la sélection n'a manqué qu'un seul événement majeur: l'Euro 2000.

Zlatko Kranjcar dispose d'un groupe solide et expérimenté avec comme maître à jouer... Son fils, Niko.
Articulée autour d'une défense à 5 plus 2 milieux récupérateurs, l'équipe se prépare à monter une véritable enceinte devant les magiciens brésiliens.

Une première forteresse à démonter pour les champions en titre. Un jeu ordinaire ne suffira sans doute pas !




Dans ce dossier
Allemagne Angleterre Angola Arabie Saoudite Argentine Australie Brésil Costa Rica Croatie Côte d'Ivoire Equateur Espagne Etats-Unis France Ghana Iran
Italie Japon Mexique Paraguay Pays-Bas Pologne Portugal République de Corée République Tchèque Serbie et Monténégro Suisse Suède Togo Trinidad et Tobago Tunisie Ukraine
© 2006 SAIPM - DHNet.be - Contactez-nous : dhnet@saipm.com
Crédits photos : Photo News, EPA, Belga, DH, AP
Ce site est protégé par le droit d'auteurs Ce site est protégé
par le droit d'auteurs