AccueilLe tournoiStatistiquesNos dossiersGaleries photosPodcastForumBlogs  
Mondial 2006 Nos dossiers
Les analyses
Les Croates perdent Kovac et le match (analyse) (14/06/2006)
Malgré la défaite, quelle belle entrée en matière pour la Croatie !
Battue par le Champion du Monde en titre, l'équipe de Zlatko Kranjcar à montré un coeur énorme, une aisance technique étincellante et la capacité d'inquiéter tout au long de la rencontre un adversaire pourtant réputé.

Mise en place croate sans surprise dès le début de la rencontre. Sept joueurs pour contrôler le jeu adverse dont trois autour de Ronaldinho à chaque fois qu'il entre en possession de la balle.

Le bloc croate est solide mais l'équipe utilise également son bagage physique et technique pour partir vers le but de Dida. Les flancs sont au rendez-vous avec les Babic et Srna. Dado Prso se veut toujours disponible et son travail est superbe. Dans l'entrejeu, le capitaine de la sélection, Nico Kovac, apporte son expérience et une puissance énorme dans l'espace de récupération. Il est partout! Un étage plus bas, son frère Robert veille au grain également.

Certaines stars brésiliennes semblent un peu enveloppées. Lente mise en jambes pour Emerson et beaucoup de contrôles ratés pour Ronaldo.

Le tournant de la rencontre se situe autour de la 41e minute de jeu et la sortie de Nico Kovac sur blessure (duel fautif avec Adriano). Trois minutes plus tard, perte de balle en zone offensive pour les Croates. La remontée brésilienne est rapide et laisse des adversaires en course vers leur propre but. C'est le premier espace laissé à l'équipe de Parreira et il est fatal.
Kaka est à distance mais ce n'est pas un problème pour lui. Un pied gauche superbe et une mauvaise main pour Pletikosa... La différence est faite.

Le verrou tactique collectif saute par la grâce d'un talent individuel exceptionnel.

Reste à observer une seconde période pour jauger le potentiel de réaction croate. Et on est pas déçu !

La Croatie enveloppe la rencontre et pousse l'organisation brésilienne à défendre devant Dida. Les alertes se mulitiplient et les supporters ne s'y trompent pas. Quel soutien pour leur équipe menée au score. C'est vraiment beau !

Et Ronaldo ? Tranquille ! Une frappe (non cadrée) en une heure et une petite course vers la douche.

Mais le Brésil sait aussi défendre et gérer un résultat (quel match propre de Lucio et de Juan) quand c'est nécessaire. Ce n'est pas très spectaculaire pour un Champion du monde mais ce n'est pas nécessairement une mauvaise nouvelle pour Parreira.

Dans cette rencontre, les Croates sont de toutes les trajectoires, sauf une ! Cela mérite un point de confiance!

De notre consultant
Bruno Taverne




Dans ce dossier
Allemagne Angleterre Angola Arabie Saoudite Argentine Australie Brésil Costa Rica Croatie Côte d'Ivoire Equateur Espagne Etats-Unis France Ghana Iran
Italie Japon Mexique Paraguay Pays-Bas Pologne Portugal République de Corée République Tchèque Serbie et Monténégro Suisse Suède Togo Trinidad et Tobago Tunisie Ukraine
© 2006 SAIPM - DHNet.be - Contactez-nous : dhnet@saipm.com
Crédits photos : Photo News, EPA, Belga, DH, AP
Ce site est protégé par le droit d'auteurs Ce site est protégé
par le droit d'auteurs