AccueilLe tournoiStatistiquesNos dossiersGaleries photosPodcastForumBlogs  
Mondial 2006 Nos dossiers
Les analyses
Les Argentins en fond de court ! (analyse) (24/06/2006)
ANALYSE

Face à la Côte d'Ivoire, les Argentins ont souffert en fin de rencontre. Le but de Drogba sur un assist de Dindane à la 82e minute de jeu a semé le doute dans un collectif pourtant efficace.

Le Mexique s'est souvenu de ces 10 dernières minutes difficiles et a offert un début de rencontre de feu.

Ricardo Lavolpe, l'entraîneur argentin du Mexique, connaît bien son adversaire du jour. Son plan d'attaque concerne toutes les phases arrêtées et un jeu nourri par le travail des flancs.

Le système fonctionne à merveille car son équipe marque deux fois en dix minutes et sur corner mais c'est un but partout. On ne peut pas tout prévoir. Un attaquant (Borgetti) qui marque un autre attaquant (Crespo)... Cela fait des étincelles dans un rectangle.

L'alerte est donnée ! Les Argentins ont été menés pour la première fois dans le tournoi mais seulement l'espace de 5 minutes.

Que c'est agréable une rencontre sans carton jaune ! Il y a des fautes mais l'arbitre suisse, monsieur Massimo Busacca, laisse jouer. C'est un "derby" et les intentions sont bonnes.

Quarante-cinq minutes avec un bon arbitrage... C'est pas mal mais insuffisant pour une rencontre de football. Gabriel Heinze méritait sans doute un carton rouge pour sa faute grossière sur Borgetti après un contrôle manqué.

La seconde période démarre également au sprint mais les deux gardiens se mettent en évidence.

Le Mexique démontre une nouvelle fois que les Argentins peuvent souffrir dans cette compétition. L'Argentine veut attaquer mais elle sait aussi reculer quand il faut. Son adversaire est dans un élan redoutable et elle a pris conscience qu'elle ne peut se permettre de monter au filet impunément.

C'est une affaire d'équilibre et de but en or. C'est une belle joute. Qui va plonger ?

Une nouvelle erreur d'arbitrage prive l'Argentine d'un but valable dans les derniers instants de la partie.

Chaque action, chaque geste ou chaque minute comptent dans un tournoi. La balle fouettée du gauche par Maxi Rodriguez restera un des grands moments de ce Mondial. Mais toutes ces minutes intenses passées en prolongation sur la pelouse et certains signes de fébrilité pourraient avoir de plus lourdes conséquences face à l'Allemagne.

De notre consultant


Bruno Taverne

Dans ce dossier
Allemagne Angleterre Angola Arabie Saoudite Argentine Australie Brésil Costa Rica Croatie Côte d'Ivoire Equateur Espagne Etats-Unis France Ghana Iran
Italie Japon Mexique Paraguay Pays-Bas Pologne Portugal République de Corée République Tchèque Serbie et Monténégro Suisse Suède Togo Trinidad et Tobago Tunisie Ukraine
© 2006 SAIPM - DHNet.be - Contactez-nous : dhnet@saipm.com
Crédits photos : Photo News, EPA, Belga, DH, AP
Ce site est protégé par le droit d'auteurs Ce site est protégé
par le droit d'auteurs