AccueilLe tournoiStatistiquesNos dossiersGaleries photosPodcastForumBlogs  
Mondial 2006 Le tournoi Les équipes

Il ne fait pas toujours bon être favori
Le constat vaut très certainement pour le Mondial asiatique de 2002. A l'époque, la sélection espagnole partait en Corée du Sud et au Japon avec le statut de champion potentiel aux yeux des observateurs. Une étiquette qui allait, une nouvelle fois, coller au dos des maillots rouges et jaunes au moment d'entamer la campagne de l'Euro 2004. A deux reprises, les attentes furent déçues et les supporters espagnols mirent les drapeux en berne. Quart de finale perdu face à la Corée du Sud en 2002 et élimination (honteuse) directe au Portugal...

Deux entraîneurs plus tard, c'est Luis Aragonés qui tient désormais l'équipe en main. La phase qualificative ne fut pas des plus probantes avec l'obligation de jouer les prolongation face à la Slovaquie en barrage. Simple formalité pour l'Espagne, certes, mais cela prouve tout de même une certaine fébrilité à développer un jeu à l'image de ce qui se fait de mieux au coeur du championnat national. En 2006, rien n'a changé. La population attend encore et toujours monts et merveilles des Raul et cie! Le gros souci d'Aragones, ces derniers mois, fut de dépendre de la blessure de Raul, justement. Un faux problème? On peut le penser car l'Espagne tient déjà, avec David Villa, une bonne solution de rechange pour l'avant madrilène. Et puis, souvenez-vous de la montée au jeu de Torres, en octobre 2005 au Stade Roi Baudouin. Deux buts en quelques minutes à peine...

Le vrai challenge de Torres sera de pouvoir gérer un groupe de stars qui jouent dans les meilleurs championnats au monde, qui chaque semaine cotôyent les plus grands et qui ont l'habitude d'être traités comme des rois... d'Espagne. La préparation au Mondial aura commencé sous les meilleures auspices, début mars, avec une belle victoire (3-2) face à la Côte d'Ivoire.

Jamais avare en déclarations chocs, Luis Aragones a estimé que sa formation pourrait franchir le cap des quarts de finale. "Cette fois, la malédiction va s’interrompre. Nous irons au-delà des quarts de finale", a déclaré Aragones sur la chaîne La Sexta le 18 avril dernier.
"Les gens souhaitent que l’Espagne réussisse en Coupe du monde, les supporters veulent qu’elle aille plus loin que les quarts. C’est mon ambition professionnelle, et j’essaye de convaincre les joueurs que nous devons atteindre ce but". Quelle pression dans les bars à tapas!

L'équipe est basée à Kamen.
Participations en Coupe du Monde: 11 (1934, 1950, 1962, 1966, 1978, 1982, 1986, 1990, 1994, 1998, 2002)
Palmarès en Coupe du Monde: 4e place (1950)
Titres continentaux :Vainqueur du Championnat d'Europe (1964)

Les équipes
Allemagne
Angleterre
Angola
Arabie Saoud.
Argentine
Australie
Brésil
Costa Rica
Croatie
Côte-d'Ivoire
Equateur
Espagne
Etats-Unis
France
Ghana
Iran
Italie
Japon
Mexique
Paraguay
Pays-Bas
Pologne
Portugal
Rép. de Corée
Rép. tchèque
Serbie & Mnt.
Suisse
Suède
Togo
Trinidad & T.
Tunisie
Ukraine
Dans nos dossiers
Allemagne Angleterre Angola Arabie Saoudite Argentine Australie Brésil Costa Rica Croatie Côte d'Ivoire Equateur Espagne Etats-Unis France Ghana Iran
Italie Japon Mexique Paraguay Pays-Bas Pologne Portugal République de Corée République Tchèque Serbie et Monténégro Suisse Suède Togo Trinidad et Tobago Tunisie Ukraine
© 2006 SAIPM - DHNet.be - Contactez-nous : dhnet@saipm.com
Crédits photos : Photo News, EPA, Belga, DH, AP
Ce site est protégé par le droit d'auteurs Ce site est protégé
par le droit d'auteurs