AccueilLe tournoiStatistiquesNos dossiersGaleries photosPodcastForumBlogs  
Mondial 2006 Le tournoi Les équipes

Les Suisses affichent sérénité et confiance face à l’Italie (01/06/2006)
L’équipe de Suisse, qui s’est séparée sur un résultat nul avec l’Italie (1-1), mercredi soir à Genève, en match de préparation au Mondial-2006 de football, affiche sérénité et confiance à treize jours de son match d’entrée dans le tournoi face à la France.

«Je suis satisfait de mon équipe qui monte en puissance et qui a su bien négocier cette rencontre face aux Italiens, malgré l’état de fatigue qu’il peut y avoir en pleine préparation», se félicite le sélectionneur Köbi Kuhn, précisant que des joueurs comme Philippe Senderos ou Daniel Gygax avaient terminé le match «très éprouvés».
L’état de fatigue de certains n’a d’ailleurs pas permis au technicien helvétique d’effectuer tous les changements souhaités même s’il a largement fait tourner son effectif.

«Nous avons progressé par rapport à samedi face à la Côte d’Ivoire (1-1). Nous avons commis moins de fautes», estime Köbi Kuhn.
«La Suisse a produit une excellente première période», souligne quant à lui l’attaquant Alexander Frei.
«Défensivement, le Mondial peut déjà commencer. Nous sommes au +top+, quels que soient ceux qui jouent. Offensivement, il faut encore trouver les bons changements de rythme, les courses, la dernière passe, les centres. Cela va venir», assure l’avant-centre.
Samedi, la «Nati» disputera son ultime match préparatoire à Zürich face à la Chine, prochain adversaire de l’équipe de France, le 7 juin à Saint-Etienne (centre-est de la France).

«Avec impatience»

«Il faut terminer la phase des rencontres amicales avant de nous projeter sur le rendez-vous du 13 juin face à la France. Nous allons faire en sorte de monter en rythme pendant dix jours, après avoir joué le dernier match préparatoire, afin d’être à 100% pour affronter les Français», ajoute Frei.

«Après avoir fait le nul face à la Côte d’Ivoire et l’Italie, je ne crois pas que nous ayons tellement à faire des complexes», insiste-t-il, alors que Köbi Kuhn attend «avec impatience ce rendez-vous» contre les Tricolores.

«Nous jouerons sans complexe mais avec respect car nous affronterons l’une des meilleures équipes du monde», confie le sélectionneur suisse, flatté de la crainte que la «Nati» inspire à l’équipe de France.
«Mais cela ne donne pas de points et il faut encore travailler», rappelle Kühn.

Le défenseur central Patrick Müller, de Lyon, absent mercredi pour une légère blessure à une cheville, et remplacé par l’excellent Johan Djourou (Arsenal/1re div. anglaise), ne cache pas non plus la motivation d’une équipe portée par un réel engouement à travers la Confédération.

«Nous connaissons bien la France qui nous connaît aussi. Nous avons des qualités et pourquoi ne pas obtenir un bon résultat?», commente-t-il. «Mais si nous battons les Français sans nous qualifier, cela ne sert à rien», fait remarquer le Lyonnais, affichant l’ambition «d’aller au moins en 8e de finale».
«Après l’Euro au Portugal, nous avons pris conscience de nos moyens et que nous pouvions rivaliser avec les grandes nations du football», conclut-il.

Les équipes
Allemagne
Angleterre
Angola
Arabie Saoud.
Argentine
Australie
Brésil
Costa Rica
Croatie
Côte-d'Ivoire
Equateur
Espagne
Etats-Unis
France
Ghana
Iran
Italie
Japon
Mexique
Paraguay
Pays-Bas
Pologne
Portugal
Rép. de Corée
Rép. tchèque
Serbie & Mnt.
Suisse
Suède
Togo
Trinidad & T.
Tunisie
Ukraine
Dans nos dossiers
Allemagne Angleterre Angola Arabie Saoudite Argentine Australie Brésil Costa Rica Croatie Côte d'Ivoire Equateur Espagne Etats-Unis France Ghana Iran
Italie Japon Mexique Paraguay Pays-Bas Pologne Portugal République de Corée République Tchèque Serbie et Monténégro Suisse Suède Togo Trinidad et Tobago Tunisie Ukraine
© 2006 SAIPM - DHNet.be - Contactez-nous : dhnet@saipm.com
Crédits photos : Photo News, EPA, Belga, DH, AP
Ce site est protégé par le droit d'auteurs Ce site est protégé
par le droit d'auteurs